Rechercher du contenu
0 COMMENT
206 Views
Cronenberg en creux

Dans son savoureux ouvrage Qu’est-ce qu’un bon film ? (Éd. La Dispute), Laurent Jullier n’a pas son pareil pour remettre dans le droit chemin de la subjectivité le critique égaré en quête de l’argument d’autorité, du critère objectif, de l’expertise ultime. Il faut bien l’admettre, serait-ce la mort dans l’âme…

0 COMMENT
251 Views
Les Fantômes d’Ismaël version originale [COMPÉTITION]

Chercher le fantôme Qu’est-ce que c’est que cette histoire ? Il existerait deux versions du dernier Desplechin ? Mais où-quand-comment-pourquoi ?? Encore une entourloupe dont Cannes a le secret ! Apparemment quelques happy few ont eu l’heur de voir ces deux différents montages avant la soirée d’ouverture (cf. le brillant article de Jean-Michel Frodon…

0 COMMENT
280 Views
En février, votez Marker

Chris Marker, c’est comme Elvis : tout le monde sait bien qu’il n’est pas mort en vrai. La preuve, il fait encore des films. Après Le Joli mai (ressorti en 2013), incroyable somme visionnaire éclairant à peu près tout ce qui s’est passé en France depuis 1962, voici Description d’un…

236 Views
Entretien avec Alain Guiraudie A propos de Rester vertical

Dans ce que raconte le film – la panne d’inspiration du personnage principal, scénariste de profession -, on serait tenté, un peu hâtivement peut-être, de discerner une lecture un peu plus autobiographique qu’à l’accoutumée et de deviner l’expression, non pas d’une difficulté, mais d’une certaine pression à l’idée de donner suite…

0 COMMENT
248 Views
Welcome to New York de Abel Ferrara Label et la Bête

Comme la plupart d’entre vous, j’ai suivi de loin ce 67e Festival de Cannes, guettant chaque jour les échos des différentes projections sur mon site favori (www.fichesducinema.com). Un petit événement me permit néanmoins de participer un tant soit peu aux réjouissances : le 17 mai dernier, chacun pouvait découvrir depuis son…

0 COMMENT
179 Views
Osez Wang Bing !

Quand notre bien-aimé rédacteur en chef adjoint me proposa la projection du nouveau Wang Bing qui aurait lieu le lendemain matin, j’eus comme une hésitation. Du cinéaste chinois, je gardais le cuisant souvenir d’un dimanche, il y a quelques années, où j’avais entrepris (j’étais jeune et fou…) d’assister à l’intégrale…