Rechercher du contenu

Horizon Line de Mikael Marcimain

Je vous ai laissé vendredi sur des fouilles archéologiques, je vous retrouve dès lundi avec un avion en perdition ! Dans cette production suédo-américaine (on y retrouve d’ailleurs Jaume Collet-Serra, habitué des films de genre), un petit monomoteur menace de s’abîmer dans l’océan Indien. Comment ses occupants vont-ils parvenir à survivre ? Josh Campbell et Matthew Stuecken, le duo de scénaristes de 10 Cloverfield Lane (Damien Chazelle en moins), et le réalisateur Mikael Marcimain vont s’empresser d’y répondre pendant l’heure et demie que dure le film.
Avant d’entrer dans le vif du sujet, Horizon Line prend le temps de poser ses personnages : en vacances à l’île Maurice, où elle passe du temps chez des amies, l’Américaine Sara (Allison Williams, de Get Out et de la série Girls) a noué une relation avec Jackson (Alexander Dreymon, de la série The Last Kingdom). Une relation que ce dernier imagine sans avenir, la jeune femme devant bientôt retourner dans son pays. Au hasard d’un réveil tardif, le couple se retrouve dans le petit avion de Freddy, un ami de longue date de Sara, pour ce qui devrait s’apparenter à un court trajet. Pas de bol, Freddy succombe à une crise cardiaque fulgurante. Sara, novice en pilotage, doit prendre le relais…

Cette aventure, destinée à rapprocher humainement (et sentimentalement) le couple, se fait hélas progressivement incohérente dans son ton. Le film abandonne son parti pris réaliste et psychologique – deux personnes inexpérimentées coincées à bord d’un cockpit et peinant à naviguer – pour aller vers le spectaculaire (les scénaristes leur font traverser un orage, sortir du cockpit…). Or, le manque de moyens du projet se fait sentir, tout comme le tournage en studio et les fonds verts. En théorie, les héros de Horizon Line sont aussi enfermés que ceux de 10 Cloverfield Lane ; l’agoraphobie du second devant répondre à la claustrophobie du premier. Mais les scénaristes ont préféré suivre les conventions du genre plutôt que de se livrer au plus dur exercice possible : nous placer avec deux personnages devant gérer le malaise qui réside entre eux tout en gardant leur calme face à une situation extrême qui les laisse livrés à eux-mêmes. En l’état, Horizon Line ne se détache pas du tout du reste des séries B lambda à petit budget…

Horizon Line de Mikael Marcimain (1h32 – Suède – États-Unis, 2020)
Disponible dès le lundi 1er février 2021 sur Amazon Prime Video