Rechercher du contenu

Clouds de Justin Baldoni

Alerte lacrymale maximum : Disney+ dégaine le Mélodrame-inspiré-de-faits-réels® ce vendredi, après avoir racheté le film à Warner (pour les raisons que vous savez). Le second film de l’acteur Justin Baldoni (après À deux mètres de toi, autre mélo qui a terminé sur Amazon Prime Video) va nous raconter le destin malheureux de Zach Sobiech, lycéen passionné de musique, et dont toute l’adolescence a été marquée par un cancer des os. À 17 ans, le jeune homme apprend par ses médecins que son cancer s’est généralisé : on ne lui donne plus qu’un an à vivre. Aidé par sa famille, sa meilleure amie (et co-compositrice) et sa petite amie, il va tenter de réaliser son rêve : enregistrer un album.

Clouds est de ces films que les Américains qualifient d’“inspirational” : un récit qui inspire les bons sentiments et porteur d’un message positif. En l’occurrence ici, un “vivez vos rêves et profitez de vos proches” sincère mais que le film porte avec une absence de génie et d’inspiration. Le casting est pourtant sympathique (et accorde quelques scènes – attendues – à Neve Campbell et Tom Everett Scott), le personnage de Zach est attachant et résolument sympathique, le réalisateur exploite les scènes musicales qui s’imposent… mais le scénario accumule les clichés les plus éculés (le passage du tube de Zach à la radio) et semble par moments hésiter sur le point de vue à adopter : celui de Zach ? De sa meilleure amie Sammy, qui partage son amour de la musique ? De sa petite amie Amy, ce qui ferait basculer le film du côté de Nos étoiles contraires ? Ou de ses parents ? Car en adaptant les mémoires de la mère de Zach, l’enjeu a visiblement été d’en atténuer le prosélytisme : Clouds devait se destiner moins aux spectateurs des “Christian-based movies” (qui cartonnent régulièrement auprès des évangéliques US) qu’aux familles simplement en quête d’un programme tout public. L’ensemble est donc sans aspérité, lisse et propret comme… un vieux Disney sixties. Si ce voyage dans le temps vous tente et que vous avez la larme facile, rien ne vous interdit de tenter l’expérience Clouds

Clouds de Justin Baldoni (2h01 – États-Unis, 2020)
Disponible dès le vendredi 16 octobre sur Disney+