Rechercher du contenu

Mano de obra de David Zonana

Par ses plans au cordeau, ses hors-champs très valorisés, ce film se présente comme une démonstration implacable du cynisme d’un ouvrier. Mais par son style, son ton et sa morale louches, équivoques, il apparaît comme l’œuvre d’un cinéaste lui-même cynique.

Les critiques des Fiches du Cinéma sont réservées aux abonnés.
Connectez-vous pour accéder à l'article ou optez pour l'une de nos formules d'abonnement, avec ou sans engagement (à partir de 1€ par semaine).