Rechercher du contenu

Kongo de Hadrien La Vapeur et Corto Vaclav

Kongo capte magnifiquement une transe, celle qui accompagne la vie de l’apôtre Médard, jugé sorcier, et dont la quête se matérialise sous la forme d’un palimpseste d’images mi-modernes mi-primitives, entre les limbes révélatrices et une inquiétude triviale.

Les critiques des Fiches du Cinéma sont réservées aux abonnés.
Connectez-vous pour accéder à l'article ou optez pour l'une de nos formules d'abonnement, avec ou sans engagement (à partir de 1€ par semaine).