Rechercher du contenu

En avant de Dan Scanlon

Dans un monde peuplé de créatures fantastiques, mais dont la magie a disparu, deux jeunes elfes cherchent à faire revivre, quelques heures durant, leur défunt père. Un Pixar qui, pour pouvoir sembler routinier, n’en file pas moins sûrement vers un final bouleversant.

Avec les voix originales de : Tom Holland (Ian Lightfoot), Chris Pratt (Barley Lightfoot), Julia Louis-Dreyfus (Laurel Lightfoot), John Ratzenberger (Felix), Tracey Ullman (Grecklin), Octavia Spencer (la manticore), Lena Waithe (l’agent Spector), Ali Wong (l’agent Gore), Mel Rodriguez (l’agent Colt Bronco)
Et les voix françaises de : Thomas Solivérès (Ian Lightfoot), Pio Marmaï (Barley Lightfoot).

“Autrefois, le monde était plein de merveilles. Tout n’était qu’aventures…” Mais, depuis, la magie a disparu. Yann, jeune elfe réservé, vit avec sa mère, Laurel – dont le petit ami, Bronco, est un centaure policier -, et son frère aîné, Barley. Pour les 16 ans de Yann, Laurel offre à ses enfants un bâton de magicien que leur a laissé leur père, mort alors qu’ils étaient enfants. Un sort accompagne l’objet : il pourrait, un jour durant, faire revivre leur père. Yann fait opérer le sort… partiellement : seules les jambes de leur père apparaissent. Pour achever le sort, ils disposent de 24 heures. Avec leur (demi-)père, ils se mettent en quête d’une pierre de Phénix. Ils trouvent un plan à la taverne de la manticore. Yann découvre qu’il dispose de dons de sorcier. Prochaine étape : la Pointe du corbeau.

SUITE…

Inquiète, Laurel les poursuit avec la manticore. Yann rapetisse accidentellement son frère. Ils échappent à des fées bikers puis, Barley revenu à sa taille normale, déjouent un contrôle de police et échappent à Bronco. Ils franchissent le Gouffre sans fond, puis accèdent à une grotte où ils déjouent des pièges… qui les conduisent au lycée de Yann. Croyant avoir échoué, Yann se fâche avec Barley qui, trouvant la pierre, déclenche le sortilège qui détruit le lycée pour former un dragon de pierre. Yann secourt Barley, secondé par Laurel et la manticore. Celles-ci affrontent le dragon, dont Ian vient à bout. Seul Barley, brièvement, aura pu échanger quelques mots avec son père enfin entier.

Commentaire

Dans un monde peuplé de créatures empruntées à l’univers de la fantasy, mais dont toute magie a reflué, deux jeunes elfes entreprennent de faire revivre, un jour durant, leur père mort des années plus tôt. Mais seules les jambes apparaissent… De cet incipit qui, possiblement, relève tout à la fois de l’argument horrifique (faire revenir les défunts, soit, mais à quel prix, et sous quelle forme ?), du mélodrame (tôt dans le film, et dans une scène magnifique, le héros concevait avec son père une conversation fictive en parlant dans les intervalles d’un enregistrement sonore de celui-ci) et du burlesque (que faire d’une paire de jambes qui se cogne partout ?), Dan Scanlon ne tire pas tout à fait, ni l’inventivité comique, ni la charge théorique espérées. Signe, sans doute, de la crise d’un studio qui, depuis le tournant des années 2010, semble voué à composer avec la fin de son âge d’or : pour avoir imposé ses récits, puis cédé à la loi des séries (l’étincelante franchise Toy Story, la plus discutable Cars…), Pixar courait le risque de voir son imaginaire s’assécher et/ou se galvauder. Si le film en rabat sur l’ambition formelle, et témoigne d’une infaculté à faire des personnages secondaires, davantage que d’amusants sidekicks, des greffes à partir desquelles rêver à d’autres fictions (dans les exemplaires Toy Story, chaque jouet semble le héros d’un film qui resterait à tourner), ainsi qu’à donner corps à un univers distinctif (chambre ou psyché enfantines, fonds marins ou mégalopole d’aimables monstres), il renoue néanmoins, dans un final bouleversant, avec la plénitude mélo des riches heures du studio, en feignant de célébrer les vertus de la magie pour mieux dire son impossibilité – non, les pères défunts ne reviendront pas. Et fait mentir l’adage : peu importait le voyage, seule comptait la destination.

Scénario : Dan Scanlon, Jason Headley et Keith Bunin Images : Sharon Calahan et Adam Habib Montage : Catherine Apple Animation : Rob Duquette Thompson et Michael Stocker Musique : Mychael & Jeff Danna Son : Nia Hansen Décors : Noah Klocek Dir. artistique : Bert Berry Production : Pixar Animation Studios Pour : Walt Disney Pictures Productrice : Kori Rae Producteur exécutif : Pete Docter Distributeur : The Walt Disney Company.

102 minutes. États-Unis, 2020 Sortie France : 4 mars 2020