Rechercher du contenu

Tu mourras à 20 ans de Amjad Abu Alala

Dans un village du Soudan, Sakina apprend que son bébé Muzamil mourra à 20 ans. Le père s’enfuit à l’étranger. Muzamil grandit, ostracisé. Et atteint ses 20 ans. Un film beau comme une élégie antique, doublé d’un hymne vibrant à la liberté d’être.

Les critiques des Fiches du Cinéma sont réservées aux abonnés.
Connectez-vous pour accéder à l'article ou optez pour l'une de nos formules d'abonnement, avec ou sans engagement (à partir de 1€ par semaine).