Rechercher du contenu

Mes jours de gloire de Antoine de Bary

Mes jours de gloire, dans sa savante balance entre la mélancolie et le potache, fait graviter autour de Vincent Lacoste une idée très belle car applicable au film et à son acteur : l’important, dans une vie de cache-cache, c’est avant tout d’être découvert.

Les critiques des Fiches du Cinéma sont réservées aux abonnés.
Connectez-vous pour accéder à l'article ou optez pour l'une de nos formules d'abonnement, avec ou sans engagement (à partir de 1€ par semaine).