Rechercher du contenu

Sorties du 1er janvier 2020

Ces avis sont extraits des fiches parues dans le numéro 2185 des Fiches du Cinéma

Séjour dans les monts Fuchun

de Gu Xiaogang


Présenté en clôture de la Semaine de la Critique, ce premier long métrage chinois au fil de l’eau et des quatre saisons suit la vie d’une famille, les mutations, les contraintes et les choix. Avec une poésie et une invention qui emportent et bouleversent.

 

Autres films à voir cette semaine

 

L’Art du mensonge 

de Bill Condon


Adapté d’un roman de N. Searle, cet imbroglio de duplicités, souvent invraisemblable, vaut essentiellement par la présence de ses deux remarquables interprètes, Ian McKellen et Helen Mirren, irrésistibles dans la peau de deux monstres de calcul et de séduction.


​Cunningham 

de Alla Kovgan


Entre expérience immersive et documentaire biographique, le nouveau film d’Alla Kovgan retrace l’évolution artistique d’un des pionniers de la danse contemporaine, Merce Cunningham. Un portrait pas totalement réussi, qui ne bénéficie pas du choix de la 3D.


​Écho

de Rúnar Rúnarsson


Kaléidoscope de fragments de vie évoquant tour à tour le sort des plus démunis, le temps qui fout le camp ou l’ultramoderne solitude, le film de Rúnarsson brasse platement des évidences, d’où ressortent heureusement quelques belles scènes de cinéma.


Les Filles du docteur March 

de Greta Gerwig


Publié aux États-Unis en 1868, le célèbre roman quasi autobiographique de Louisa May Alcott trouve ici, sous la caméra d’une Greta Gerwig inattendue dans ce registre, une vision fidèle mais empreinte d’une fraîcheur bienvenue, servie par un casting de haut vol.


First Love 

de Takashi Miike


Un jeune boxeur est poursuivi par un flic véreux, des Yakuza japonais et une tueuse chinoise. Bien rythmée, assez gratuite, ultra-violente mais ludique car distanciée, cette “déconnade” de Takashi Miike est aussi une galerie de portraits hauts en couleur.


Ghost Tropic 

de Bas Devos


Ghost Tropic nous promène, une nuit durant, dans la banlieue bruxelloise avec Khadija, forcée de rentrer chez elle à pied. Ce film esthétisant se fait avoir par les bonnes intentions du scénario et le trajet du personnage patine sur place par manque d’enjeux.


​Manhattan Lockdown

de Brian Kirk


À Manhattan, deux bandits abattent des policiers lors d’un vol. Andre, policier dur à cuire, décide de faire fermer tous les accès de l’île pour les attraper. Chadwick Boseman est très bon dans ce petit film d’action plutôt distrayant à défaut d’être original.


​Le Miracle du Saint inconnu 

de Alaa Eddine Aljem


Ce premier film est une comédie au tempo kaurismäkien dans le désert marocain. Le réalisateur y caricature un lieu de pèlerinage, les habitudes et les superstitions bien ancrées, à travers de multiples personnages, mais le tout a un petit goût d’inachevé.


Play 

de Anthony Marciano


Après l’accablant Robin des bois : La Véritable histoire, le tandem Marciano/Boublil redresse la barre avec cette comédie générationnelle au dispositif tenu, en dépit d’une intrigue sentimentale convenue. Mineur, mais franchement sympathique.