Rechercher du contenu

Sorties du 9 octobre 2019

Ces avis sont extraits des fiches parues dans le numéro 2173 des Fiches du Cinéma

Joker

de Todd Phillips


Dans une ville en totale déliquescence, un clown se rêvant humoriste bascule progressivement dans la folie et la violence. Ce récit d’une perdition implacable, signé par l’inattendu Todd Phillips, est dominé par un Joaquin Phoenix exceptionnel.

 

Autres films à voir cette semaine

 

Chambre 212 

de Christophe Honoré


Les errances sentimentales de Maria, en proie au doute sur son mariage, à travers les grandes figures de sa vie. Huit ans après Les Bien-aimés, Chambre 212 marque les retrouvailles de Chiara Mastroianni et Christophe Honoré, qui lui offre l’un de ses plus beaux rôles.


​Donne-moi des ailes 

de Nicolas Vanier


Thomas va passer l’été chez son père Christian, un ornithologue obnubilé par un projet fou : entraîner des oiseaux pour leur apprendre une nouvelle route migratoire. Nicolas Vanier livre un joli récit initiatique familial et écologique.


​La Fameuse invasion des ours en Sicile

de Lorenzo Mattoti


Malgré quelques longueurs et maladresses d’écriture, La Fameuse invasion… a dignement défendu le retour de l’animation en sélection cannoise et forme un joli conte écologiste et humaniste visuellement réussi.


La Grande cavale 

de Christoph & Wolfgang Lauenstein


Chatte d’intérieur couvée par sa maîtresse Rosalinde, Marnie se retrouve à enquêter sur des vols de tableaux, aidée par un chien peureux, un âne déguisé en zèbre et un coq. Or le chef du gang est le frère de Rosalinde. Un polar d’animation drôle et malin.


Jacob et les chiens qui parlent 

de Edmunds Jansons


Cette coproduction lettono-polonaise dédiée aux enfants aborde le sujet de l’urbanisation des quartiers populaires. À travers une réalisation charmante à base de papier découpé, elle atteindra sans peine sa cible mais reste un peu trop simple pour les adultes.


Nos défaites 

de Jean-Gabriel Périot


Qu’est-ce que l’engagement politique aujourd’hui pour la jeunesse ? À vaste question, réponses diverses. Grâce à un dispositif astucieux, avec les jeunes d’un lycée, le nouveau film de Jean-Gabriel Périot rend compte des métamorphoses de l’esprit de révolte.


​On va tout péter 

de Lech Kowalski


Une caméra placée au cœur de combats – ceux, visibles, pour la survivance d’emplois et ceux, invisibles, contre l’indifférence d’un système : On va tout péter est le récit d’une (dé)prise de conscience, et d’une croyance émouvante en une révolution juste.


​Papicha 

de Mounia Meddour


Dans l’Algérie des années 1990, Nedjma rêve de devenir styliste et, lorsque sa vie est bouleversée par la guerre civile, organise un défilé de mode envers et contre tout. Une touchante histoire d’émancipation portée par la belle interprétation de Lyna Khoudri.


Pour Sama 

de Waad al-Kateab et Edward Watts


Waad al-Kateab a vécu les – et survécu aux – quatre années du siège d’Alep pendant la guerre civile syrienne. Elle a filmé sans relâche son quotidien, et a condensé ses images en un document dédié à sa fille, tout simplement émouvant et déchirant.


Quelle folie 

de Diego Gvernatori


Le jeune Aurélien tente de raconter son autisme. Plongé dans les festivités de Pampelune en Espagne, il nous fait partager ses difficultés. À travers sa mise en scène, le cinéaste porte un regard très intime sur lui et ses difficultés à communiquer.


Sœurs d’armes 

de Caroline Fourest


Amira Casar, Esther Garrel, Camélia Jordana, entre autres, sont au casting – réussi – de ce drame de guerre féministe qui raconte le quotidien d’un groupe de combattantes kurdes. Si les intentions sont nobles, le récit n’en finit pas d’aligner les poncifs du genre et confine à la naïveté.


Tout est possible 

de John Chester


À l’heure des constats alarmistes, ce documentaire, qui prône la fin de la monoculture intensive à l’américaine, montre qu’une agriculture raisonnable est possible. Si le ton est parfois mièvre, le film offre une vision positive de l’alternative choisie.