Rechercher du contenu

Sorties du 11 septembre 2019

Ces avis sont extraits des fiches parues dans le numéro 2169 des Fiches du Cinéma

 

Jeanne

de Bruno Dumont


Deux ans après Jeannette, Bruno Dumont adapte de nouveau le drame de Péguy dans un film déroutant et touchant, porté par la jeune Lise Leplat-Prudhomme. Un formalisme poétique en adéquation parfaite avec le mysticisme de son héroïne.

 

Autres films à voir cette semaine

The Bra 

de Veit Helmer


Pour échapper à la solitude, Nurlan part à la recherche de la propriétaire d’un soutien-gorge qu’il a trouvé accroché à son train. Un film sans dialogues porté par ses acteurs et une belle mise en scène, mais dont l’issue est assez prévisible.


​Ça marche !? 

de Camille de Casabianca


Après son film sur le NPA, Camille de Casabianca s’est penchée sur le mouvement politique La République En marche, en pré-campagne pour les élections européennes. Un documentaire informatif à défaut d’être spécifiquement cinématographique.


​Deux moi

de Cédric Klapisch


Deux solitudes dans le Paris 2.0, hyperconnecté et pas facile pour autant. Une fable d’aujourd’hui, façon Chacun cherche son chat, renouvelée par la sensibilité de Cédric Klapisch et la présence de François Civil et Ana Girardot.


L’Insensible 

de Ivan I. Tverdovsky


Atteint d’une maladie le rendant insensible à la douleur, un adolescent se retrouve exploité par une organisation corrompue. Préférant la démonstration à la subtilité, le film de Tverdovsky convainc davantage par sa charge cynique que par son récit dramatique.


Mjólk 

de Grimur Hákonarson


Mjólk – du même auteur que Béliers – met en exergue les difficultés des habitants de l’Islande rurale en délivrant une critique des dérives du modèle capitaliste, dans un film porté par un personnage principal qui est, bel et bien, une femme en guerre.


Music of My Life 

de Gurinder Chadha


Oppressé par un père conservateur et un climat social xénophobe, un jeune Britannique d’origine pakistanaise trouve son échappatoire dans la musique de Bruce Springsteen. Non dénué de charme, ce film à la croisée des genres pêche par son récit verrouillé.


​Tempo Comum

de Susana Nobre


En à peine plus d’une heure, la vie d’un couple transformée au quotidien par l’apparition d’un premier-né. Filmé comme un documentaire, cet élégant premier long métrage n’en demeure pas moins un film insolite dont on peut se demander à quel public il est destiné.


​Tu mérites un amour 

de Hafsia Herzi


Porté par une lumineuse Hafsia Herzi qui fait ici ses premiers pas de réalisatrice, Tu mérites un amour est un petit bijou, authentique, sensuel et souvent très drôle qui insuffle un vent de fraîcheur et d’originalité à la comédie romantique française.


Une joie secrète 

de Jérôme Cassou


Depuis 2015, la chorégraphe Nadia Vadori-Gauthier danse chaque jour avec toutes sortes de choses, de gens et d’environnements, traversant parfois la violence de l’actualité. Le film traduit avec talent cette expérience poétique, spontanée, drôle et émouvante.


Un petit air de famille 

Film collectif


Jouer avec son grand-père, se disputer avec son frère, faire un caprice… la famille et ses joies sont au cœur de ce programme de courts. Les cinq films explorent des techniques d’animation variées, au service d’une grande créativité mâtinée d’un humour universel.