Rechercher du contenu

Sorties du 5 juin 2019

Ces avis sont extraits des fiches parues dans le numéro 2155 des Fiches du Cinéma

Parasite

de Bong Joon Ho


Dissimulant leurs identités, les membres d’une famille pauvre entrent au service d’un foyer de la haute bourgeoisie. Retour au sommet pour Bong Joon Ho qui, avec cette farce tragique rejouant la lutte des classes en milieu domestique, n’a pas volé sa Palme d’or.

 

Autres films à voir cette semaine

 

L’Autre continent 

de Romain Cogitore


Maria et Olivier se rencontrent à Taïwan. Ils tombent amoureux, mais leur bonheur n’est pas destiné à durer. Romain Cogitore nous montre la puissance et la fragilité de l’amour dans un mélodrame fascinant, qui tourne autour du thème de la mémoire.


​L’Enseignante 

de Denis Dercourt


À Berlin, un migrant libanais désireux d’apprendre la langue allemande suit les cours d’une enseignante aux méthodes radicales. Dans cette fable sur l’accueil faussement bienveillant que nous réservons aux étrangers, la monotonie prend le pas sur la cruauté.


​Etre vivant et le savoir

de Alain Cavalier


La maladie d’une amie proche fait dévier le cours de l’habituel journal de bord filmé d’Alain Cavalier, qui livre, par petites touches intimistes et chaleureuses, une bouleversante réflexion sur la fin de vie. Un chef-d’œuvre à la fois trivial et profond.


Face au vent 

de Meritxell Colell


Danseuse à Buenos Aires, Monica, 47 ans, rentre en Espagne où son père vient de mourir. Entre sa mère, sa sœur et sa nièce, elle va tenter de recoller aux vingt années qu’elle a vécues loin de là. Un film d’ombres et de lumières saisissant comme un tableau du Caravage.


Ma 

de Tate Taylor


Souffre-douleur de sa classe à l’adolescence, Sue Ann propose aux enfants de ses anciens camarades de lycée qui l’ont humiliée, de venir faire la fête chez elle. Oppressant dans sa première moitié, Ma perd progressivement en puissance par manque de prise de risques.


​Palmyre

de Monika Borgmann et Lokman Slim


Dans une école désaffectée près de Beyrouth, d’anciens détenus politiques libanais reconstituent la sinistre prison de Palmyre et content avec sobriété les sombres années qu’ils y ont passées, rejouant leur quotidien sous l’œil pudique de la caméra.


​Les Particules 

de Blaise Harrison


Drôle de film protéiforme, terrassant et badin, que ces Particules, qui oscille sans cesse entre mouvement fantastique et décélération naturaliste, sans trancher – épousant ainsi avec brio les errances transitoires de ces héros velléitaires, mais résolus à habiter enfin l’espace.


Piranhas 

de Claudio Giovannesi


Tiré du roman de Roberto Saviano, le film de Claudio Giovannesi nous montre l’ascension d’un baby-gang dans le monde de la mafia napolitaine, à travers un récit intense sur la perte de l’innocence qui bénéficie de l’authenticité de ses jeunes protagonistes.


Salauds de pauvres 

Film collectif


Salauds de pauvres s’inspire de situations de la vie quotidienne pour dénoncer les réactions parfois cruelles de l’être humain confronté à la pauvreté. Un film collectif qui manie intelligemment humour noir et provocation, mais à la qualité de sketchs inégale.


X-Men : Dark Phoenix 

de Simon Kinberg


Ultime volet de la prélogie X-Men, qui voit ses héros affronter l’une des leurs, Jean Grey a.k.a. le Phénix, débordée par ses pouvoirs. Des adieux plutôt tenus pour un blockbuster conforme aux attentes de sa fan-base, à défaut d’inventer quoi que ce soit.