Rechercher du contenu

Sorties du 13 mars 2019

Ces avis sont extraits des fiches parues dans le numéro 2143 des Fiches du Cinéma

McQueen

de Ian Bonhôte et Peter Ettedgui


McQueen retrace la vie et l’oeuvre de l’enfant terrible de la mode. Ponctué de vidéos personnelles et d’interviews du designer, de témoignages de sa famille et de ses proches, ce documentaire nous plonge dans l’univers et l’esprit de cet artiste torturé.

 

 

Autres films à voir cette semaine

 

 

Aïlo 

de Guillaume Maidatchevsky


En Laponie, Guillaume Maidatchevsky suit les traces d’un jeune renne, de sa naissance à sa migration à travers le désert arctique. Non sans quelques maladresses didactico-pédagogiques, le résultat, entre conte et documentaire, charme par son goût pour l’émerveillement.


​Depuis Mediapart 

de Naruna Kaplan de Macedo


De 2016 à 2017, Naruna Kaplan de Macedo, lectrice et blogueuse pour Mediapart, a filmé le quotidien des journalistes de la rédaction durant la campagne présidentielle. Partisan sans être louangeur, Depuis Mediapartrevient à l’essence du journalisme politique.


​Dragon Ball Super : Broly

de Tatsuya Nagamine


Alors que la paix règne sur Terre, Son Goku et Vegeta voient arriver un étrange et incontrôlable Saïyen : Broly. Akira Toriyama revisite avec bonheur l’un des plus célèbres OAV de sa série Dragon Ball Z, enrichissant intelligemment son intrigue.


​Ma vie avec John F. Donovan 

de Xavier Dolan


Autour de la correspondance entre un enfant et un acteur TV, Dolan tricote un petit film ample (petit par le souffle romanesque qui l’anime, ample par les couches narratives qu’il superpose) en forme d’autojustification.


Meltem 

de Basile Doganis


Un an après la mort de sa mère, une jeune Française d’origine grecque retourne dans sa maison familiale sur l’île de Lesbos. Entre drame et comédie, ce récit initiatique embrasse, non sans quelques impairs, une multitude de thèmes avec justesse et rugosité.


Mon bébé 

de Lisa Azuelos


Sa petite dernière s’apprêtant à quitter le foyer, Héloïse filme ses derniers instants avec sa fille avant le départ fatidique. Sirupeux, stéréotypé et convenu,Mon bébé est un prolongement sans ingéniosité d’un précédent opus de Lisa Azuelos, LOL.


La Petite fabrique de nuages 

Film collectif


Cinq courts récits ayant pour trait d’union le ciel. Un programme à la poésie pas toujours très inventive, mais néanmoins homogène et attachant. L’ensemble compose in fine une jolie boîte à images pour les petits spectateurs de trois ans et un peu plus.


​Quand je veux, si je veux 

de Susana Arbizu, Henri Belin, Nicolas Drouet et Mickaël Foucault


Un documentaire délicat – panel de témoignages divers autour de l’expérience de l’I.V.G. – dans lequel les femmes se racontent avec liberté et sobriété sur ce moment de vie singulier et absolument intime. Une volonté de transmission utile sur un sujet tabou.


​Rebelles

de Allan Mauduit


Porté par un trio d’actrices en grande forme, Rebelles est une comédie rythmée et loufoque, frisant parfois le grotesque sans avoir peur du ridicule. Un film décousu, au scénario bancal et à la mise en scène convenue, mais qui ose des choses surprenantes..


​Rosie Davis 

de Paddy Breathnach


Une famille de travailleurs pauvres cherche un toit. En vain. Paddy Breathnach, cinéaste insituable (Irish Man, 1998), signe cette adaptation d’un roman de Roddy Doyle en lorgnant parfois du côté du Rosetta des frères Dardenne. Sans en partager le talent hélas..


Les Témoins de Lendsdorf 

de Amichai Greenberg


Un historien israélien juif orthodoxe enquête sur un massacre qui aurait eu lieu en Autriche, à la fin de la Seconde Guerre mondiale. De cette trame un peu attendue, Amichai Greenberg tire un film sans grand relief où se mêle questionnement historique et identitaire.


Teret 

de Ognjen Glavonic


Guerre du Kosovo. Un chauffeur transporte pour des militaires un mystérieux chargement. Sous une apparente sobriété, ce premier long de Ognjen Glavonic instille avec brio une réflexion sur la mémoire – individuelle, historique – qui résiste à l’introspection.


We the Animals 

de Jeremiah Zagar


Jonah et ses deux grands frères grandissent dans un milieu modeste, imprégnés par l’état sauvage d’un monde rural mais aussi par la violence de leur père. Un premier long qui plaira aux adeptes du cinéma indépendant pour sa sensibilité brute et poétique.