Rechercher du contenu

Les Étendues imaginaires, un thriller politique à la lisière du film fantastique

Un policier recherche un ouvrier disparu dans un chantier d’extension de Singapour. Il y rencontre des chimères et des questions sans réponse. Un film fascinant par ses paysages étonnants, par sa réalisation inspirée, et par ses questionnements pertinents.

Présenté comme une enquête policière à propos d’une disparition, ce film envoûtant n’est cependant jamais perçu comme un polar. Il s’agit d’un thriller original, aux frontières du cinéma politique, fantastique ou existentiel, selon le regard qu’on choisit de porter sur lui. Politique, il l’est quand il met le doigt sur le trafic humain des ouvriers immigrés exploités tels des esclaves et réprimés lorsqu’ils tentent de se révolter, sur l’opacité des pratiques des BTP, sur le développement mégalomaniaque de Singapour, bref sur la loi de la jungle du capitalisme global. Fantastique, il l’est dans la mesure où la perception de certaines séquences est polysémique : qui est le cadavre vu dans le sable, Ajit ou l’ouvrier révolté perché ? Aperçoit-on Wang ou son fantôme à la fin ? Le cyber-café est-il une base de spectres virtuels et son hôtesse (Luna Kwok, qui n’est autre que Yue Guo, découverte dans Kaili Blues) a-t-elle des super-pouvoirs ? Enfin, existentiel – comme pouvait l’être, dans un autre style, Le Désert rouge d’Antonioni -, il l’est par les questionnements que ce chantier d’agrandissement de la ville-État de Singapour implique : les îles créées ex nihilo, avec du sable importé de Malaisie, du Cambodge et du Vietnam, sont-elles vraiment une terre singapourienne ? Les personnages, souvent privés de sommeil et hypnotisés par la danse, vivent-ils dans un monde réel ? Le montage, subtil, parvient à brouiller les cartes : le policier se projette dans le disparu, grâce à une sorte de mimétisme vertigineux, rendant sa quête encore plus fascinante. Enfin, le paysage industriel est magnifiquement inclus dans le dispositif fictionnel.

Critique disponible – avec celles de toutes les sorties du 6 mars – dans le n°2142 des Fiches du cinéma.

S’abonner aux Fiches du Cinéma