Rechercher du contenu

Sorties du 27 février 2019

Ces avis sont extraits des fiches parues dans le numéro 2141 des Fiches du Cinéma

Les Eternels

de Jia Zhang-ke


En protégeant le caïd qu’elle aime, une jeune femme se retrouve emprisonnée. A sa sortie, elle se heurte à un amour sans retour. Plus que jamais en prise avec son temps, Jia Zhang-ke signe une (nouvelle) fresque grandiose où le romanesque a rarement aussi bien épousé le réel.

 

Autres films à voir cette semaine

Apprentis parents 

de Sean Anders


Ellie et Pete, quadragénaires sans enfants, adoptent une fratrie placée en foyer d’accueil. la tâche s’annonce plus ardue que prévu. Comédie familialiste gentiment trash et pleine de bons sentiments, Apprentis parents relève du tout-venant du genre.


​Casting 

de Nicolas Wackerbarth


Une réalisatrice ne sait quelle actrice choisir pour son téléfilm. Bien qu’implanté dans un champ spécifique, casting élucide des enjeux qui dépassent le simple plateau de tournage : parmi eux, le recyclage et l’objectivation des corps, auditionnés puis jetés.


​Celle que vous croyez

de Safy Nebbou


Avoir 50 ans au pays de millenials, c’est avoir la possibilité de refuser d’être cantonné à l’attente de la retraite et des petits-enfants à gâter. Mais Safy Nebbou, adaptant Camille Laurens, en révèle les mirages, sous la forme d’un thriller haletant bien qu’un peu poussif.


​Escape Game 

de Adam Robitel


Six inconnus se retrouvent piégés dans un « escape game » mortel. Recyclant les codes de modèles horrifiques déjà bien éclopés, Adam Robitel signe un manège convenu dont le cruel manque de décomplexion entache l’intérêt ludique du dispositif.


Jeune bergère 

de Delphine Détrie


Tout quitter pour s’installer à la campagne et élever des brebis ? Les soixante-huitards en rêvaient, Stéphanie Maubé l’a fait. Cette « jeune bergère » charismatique est la star de ce portrait inspiré, la tête un peu perchée, les pieds dans la boue.


Jusqu’ici tout va bien 

de Mohamed Hamidi


Fred, chef d’entreprise magouilleur, est contraint d’installer sa société à La Courneuve. L’acclimatation va être compliquée… Après La Vache, Mohamed Hamidi déçoit avec ce film anodin, ni original, ni vraiment drôle. Les acteurs pourtant ne déméritent pas..


Marie Stuart, Reine d’Ecosse 

de Josie Rourke


Vie et mort de Marie Stuart, rivale d’Elizabeth d’Angleterre. Un premier film plutôt réussi mais qui, malgré quelques efforts de modernité dans le récit et son propos féministe, reste contraint par la volonté d’expliquer chaque événement de la vie de l’héroïne.


​Nice Girls Don’t Stay for Breakfast 

de Bruce Weber


Dans les années 1990, Bruce Weber (Let’s Get Lost) est allé à la rencontre de Robert Mitchum. Deux décennies après sa disparition, ce documentaire bourré d’anecdotes savoureuses et d’images rares revient sur le génie d’un acteur qui ne s’est jamais senti à sa place.


Santiago, Italia 

de Nanni Moretti


Documentaire quai-élégiaque sur une révolution réussie et sur le drame de sa défaite, le film de Moretti est tenu, mais un peu trop corseté. Pour un cinéaste qui a fait de la chose publique une affaire de corps et de mouvement, un tel effacement surprend.


Wardi 

de Mats Grorud


Premier long métrage de Mats Grorud, Wardi retrace soixante-dix années de conflit israélo-palestinien, à travers les yeux d’une petite fille. A la croisée des techniques de l’animation, ce film d’animation séduit par son récit mémoriel et sa prégnance lyrique.