Rechercher du contenu

Sorties du 2 janvier 2019

Ces avis sont extrait du numéro 2133 des Fiches du Cinéma

Bienvenue à Marwen

de Robert Zemeckis


Victime d’une agression qui l’a laissé amnésique et traumatisé, Mark Hogencamp se réfugie dans un monde imaginaire qu’il a créé de toutes pièces. La psychologie épaisse du récit ne nuit en rien à son usage inspiré de la motion capture, ni à la performance de Steve Carell.

 

Autres films à voir cette semaine

A Bread Factory Part 2 

de Patrick Wang


Cette deuxième partie du dyptique de Patrick Wang consacré au centre culturel d’une petite ville des États-Unis est une merveille d’inventivité et d’intelligence, et un manifeste vibrant pour les arts collectifs, comme le théâtre, la « thérapie du pauvre ».


​Asako I & II 

de Ryûsuke Hamaguchi


Poursuivant son étude des mœurs après Senses, Hamaguchi emporte une jeune femme et ses deux amants à la ressemblance troublante dans les vertiges de l’amour. Bien que riche de subtils reliefs, son œuvre offre une réflexion à l’ampleur quelque peu vaine.


​Never-Ending Man

de Kaku Arakawa


Kaku Arakawa nous offre, sur son ami Hayao  Miyazaki, magicien du film d’animation japonais, le fruit de deux années de travail : un accès intime et éclairant sur l’artiste, et son œuvre, brossant le constat nostalgique d’un changement de monde.


​Premières vacances 

de Patrick Cassir


Malgré un duo vedette assez efficace (Camille Chamoux-Jonathan Cohen) dans le comique de situation, le scénario déploie des gags un peu trop caricaturaux pour conserver un récit crédible.


Qui a tué Lady Winsley ? 

de Hiner Saleem


Ne trouvant jamais sa juste place entre le pastiche burlesque et la fable politique, Qui a tué Lady Winsley ? prend bien malgré lui les atours d’une catastrophe industrielle aussi embarrassante que prévisible, malgré l’investissement certain de toute la production.


Un beau voyou 

de Lucas Bernard


À la veille de son départ à la retraite, un commissaire de police poursuit un mystérieux voleur de tableaux. Premier long métrage de fiction de Lucas Bernard, Un beau voyou vaut essentiellement pour le couple de restaurateurs, père et fille, qu’il met en scène.


Undercover 

de Yann Demange


Parfaitement incarné par Matthew McConaughey et le prometteur Richie Meritt, ce deuxième long métrage de Yann Demange, au rythme assez inégal, convainc par sa capacité à placer le drame intime avant le contexte social dans lequel il s’inscrit.