Rechercher du contenu

Carnets de voyage d’une jeunesse idéaliste Sortie DVD / Blu-ray : "Gabriel et la montagne" de Fellipe Barbosa

Le corps de Gabriel Buchmann est retrouvé sans vie près du mont Mulanje au Malawi. Ce jeune homme brésilien idéaliste, avant d’intégrer une prestigieuse université américaine, avait décidé de parcourir le monde.

Gabriel et la montagne, le second long métrage de Fellipe Barbosa, après Casa grande, s’inscrit pleinement dans ces récits initiatiques tragiques que sont La Vallée de Barbet Schroeder et Into the Wild de Sean Penn, où une jeunesse éprise d’idéaux s’enfonce dans une quête impossible loin de l’inhumanité contemporaine de la civilisation occidentale. C’est un déracinement total que suivent ces personnages portés par un désir absolu de renaissance dans un autre monde. Si renaître nécessite une mort symbolique, la mort physique n’est jamais très loin lorsque l’on se trouve en dehors d’une transmission ancestrale de la manière de vivre dans un environnement donné. L’histoire que Fellipe Barbosa adapte est issue d’une histoire vraie, celle d’un défunt ami. La mort ultime est annoncée dès la première séquence mais par la puissance de convocation des fantômes du passé propre au cinéma, le cinéaste le fait revivre à travers tout ce film, en commençant par cette scène saisissante où le personnage éponyme surgit dans le cadre en se réveillant après que le spectateur ait découvert son corps sans vie. S’il y a la dimension centrale du deuil dans ce film à l’égard de personnes décédées en raison de leurs exigences à l’égard de la vie, Fellipe Barbosa explore diverses thématiques qui sont autant de pistes pour découvrir et comprendre ce fascinant personnage. Le film se situe à l’instar d’Into the Wild dans la lignée du road movie fait d’étonnantes rencontres qui renforcent la sensibilité politique de Nathan, le personnage principal. Le parcours de Nathan n’est pas non plus sans rappeler celui du jeune Ernesto Guevara parcourant l’Amérique latine dans un voyage initiatique sociopolitique finement racontée par Walter Salles dans Carnets de voyage. Au-delà du marketing moribond et abject de l’icône cheguevarienne, le Che questionne de nos jours encore le malaise pour les jeunes générations contraintes d’accepter la séparations des classes sociales toujours plus virulentes à l’heure où la frontière entre Nord et Sud s’incarnent dans les morts laissées sur le chemin des grandes vagues migratoires. Le personnage de Nathan est le prolongement du personnage de Jean du premier film de Fellipe Barbosa Casa grande. Tous deux veulent fuir l’avenir doré que leur promet la classe sociale aisée à laquelle leur famille appartienne. Et si l’aboutissement est plus dramatique au final pour Nathan, son cheminement est constitué de multiples belles rencontres qui lui permettent d’être accueilli et intégré aux univers qu’il traverse, dépassant le statut inconfortable de l’irresponsabilité inconsciente du touriste consommateur. Fellipe Barbosa a alors fait un choix éminemment pertinent en construisant son scénario à partir du témoignage des différentes personnes réelles que Nathan a rencontré et en leur offrant leur propre rôle dans le film. Cette démarche s’inscrit pleinement dans une volonté de partager le deuil de chacun, puisque chaque interlocuteur est invité à offrir la trace de vie que Nathan a laissé en chacun d’eux. C’est la conjoncture de leur témoignage, de leur présence devant la caméra et de l’interprétation que Fellipe Barbosa fait de ce parcours de vie, qu’émerge à l’écran l’énergie qui portait littéralement Nathan et ne cesse pas d’interroger le rapport de chacun à la mondialisation.

 

Gabriel et la montagne
Gabriel
e a montana
de Fellipe Barbosa
Fiction
129 minutes. Brésil – France, 2017.
Couleur
Langues originales : anglais, portugais, swahili, chichewa, français

Avec : João Pedro Zappa (Gabriel Buchmann), Caroline Abras (Cristina Abras) et dans leurs propres rôles : Alex Alembe, Lenny Siampala, John Goodluck, Rashidi Athuman, Tonny Lesika, Rhosinah Sekeleti, Luke Mpata, Lewis Gadson
Scénario : Fellipe Barbosa, Lucas Paraizo, Kirill Mikhanovsky

Sortie cinéma (France) : 30 août 2017
Sortie France du DVD : 13 février 2018
Format : 2,35 – Couleur
Sous-titres : français.
Boîtier : Keep Case
Prix public conseillé : 19,99 €
Éditeur : Condor Entertainement

Bonus :
Making Of « Sur les traces de Gabriel »
Entretien avec Fellipe Barbosa
Album photo du véritable périple de Gabriel