Rechercher du contenu

Les sorties du 11 octobre 2017

LE FILM DE LA SEMAINE

 

La Passion Van Gogh de Dorotha Kobiela et Hugh Welchman ****
Prouesse picturale fascinante, cette première fiction de D. Kobiela et H. Welchman anime la peinture de Van Gogh dans une enquête posthume sur sa mort, qui permet de comprendre mais surtout de ressentir son œuvre.

Les réalisateurs Dorota Kobiela et Hugh Welchman reviennent sur la troublante fin de vie de Vincent Van Gogh et son génie artistique, comme l’a fait Pialat mais cette fois sous forme d’une enquête partie d’une lettre à porter, avec comme technique : la peinture animée. À l’instar de Miss Hokusai, délicieuse plongée dans l’univers du peintre japonais et son œuvre, la surprenante immersion dans les tableaux du peintre néerlandais happe littéralement. S’appuyant sur les 800 lettres écrites par Vincent à son frère Théo, les informations recueillies auprès des proches de Van Gogh par le fils du postier nous permettent de comprendre les causes et circonstances de sa mort, mais surtout qui il était et comment il percevait la vie. On est peu à peu captivé par l’histoire du peintre, comme le devient ce personnage… Van Gogh s’est-il vraiment suicidé ? Était-il fou, simplement original, bourru, gentil, hypersensible, fragile ? Ces questions rendent l’enquête passionnante, d’autant que les images, pleines de mouvements et de vie, même quand elles sont fixes, d’épaisseur, de couleurs, bien sûr – sublimes, en définitive – nous transportent dans chaque lieu peint par Van Gogh, les champs, les chambres, les cieux étoilés, les visages sur lesquels on peut percevoir ce qu’ils ont fait ressentir à l’artiste. C’est ainsi que l’on nous fait peu à peu vivre sa peinture dans toute sa profondeur. Ce qui pourrait sembler au début reposer sur des procédés (scénaristiques et techniques) un peu fragiles s’avère pénétrant. Le film nous fait toucher du bout du doigt et de l’œil le caractère mystérieux du génie de Van Gogh.
Ghislaine Tabareau

 

 

LES AUTRES FILMS DE LA SEMAINE

À l’ouest du Jourdain **
Toujours engagé et révolté, Amos Gitaï retourne dans les territoires occupés pour témoigner des actions de citoyens israëliens et palestiniens qui tentent de dépasser les conséquences d’une occupation qui dure depuis maintenant cinquante ans.
N.Z.

L’Atelier **
Mal dans sa peau, un jeune en insertion provoque ses camarades et l’écrivaine chargée de mener leur atelier d’écriture. Laurent Cantet signe un beau portrait de groupe très contemporain, qui bascule curieusement dans le thriller trop classique.
J.C.

Coexister
Chronique à venir

Des lois et des hommes ***
En s’intéressant aux pêcheurs insulaires irlandais du Donegal partis en croisade contre le rouleau compresseur de l’Europe, Loïc Jourdain (@L’Homme des îles) signe un film de citoyen européen humaniste et intelligent.
M.Du.

Détroit **
Durant les émeutes de Détroit, en 1967, un contrôle de police dégénère et tourne au fait divers. Un reconstitution soignée, mais qui, en préférant exposer un dossier plutôt qu’un point de vue, perd en impact.
N.M.

L’École buissonnière *
Paris, 1930. Un jeune orphelin est accueilli dans une famille modeste. Il y découvrira le monde de la nature dans un domaine de Sologne ainsi que ses propres origines. Un film plein de bons sentiments qui n’en reste pas moins prévisible et ennuyeux.
D.C.

Kingsman : Le Cercle d’or ***
Les nouvelles aventures d’Eggsy et de l’agence Kingsman. Au menu, pas de grande surprise, mais la promesse d’un divertissement de qualité, élégant et déjanté. Porté par son casting, ce deuxième volet fait montre d’un humour jubilatoire.
A.L.

Lego Ninjago
Chronique à venir

Numéro une ***
La course au pouvoir d’une ingénieure dans un univers marqué par l’hégémonie masculine. L’intelligence avec laquelle Tonie Marshall aborde son sujet et l’impeccable casting féminin font oublier les quelques maladresses de forme du film.
A.L.

Ouvrir la voix
Chronique à venir

Quel cirque ! ***
Consacré à l’univers du cirque, ce programme de courts invite à (re)découvrir trois grands auteurs du cinéma d’animation tchèque. Des regards colorés, tendres, mus par une poésie presque suranné, qui ne laisseront pas insensible le jeune public.
S.H.

La Quête d’Alain Ducasse °
À l’aube de l’ouverture de son nouveau restaurant au Château de Versailles, Alain Ducasse continue de sillonner le monde à la recherche d’harmonies gustatives inédites. Un documentaire aux saveurs élogieuses mais à l’apport instructif limité.
S.H.

Rahm °
Adaptation soufie de la pièce de théâtre @Mesure pour mesure de William Shakespeare, Rahm replace dans un cadre musulman islamique contemporain des problématiques du XVIIème siècle. Un appel à la tolérance à la réalisation ratée.
M.Du.

Taxi Sofia ***
Le suicide d’un chauffeur de taxi provoque l’émoi en Bulgarie. Pendant ce temps, cinq de ses collègues et leurs clients font été de leurs peurs, espoirs, désillusions, colères… Un portrait éprouvant et écorché d’un société au bord de l’abîme.
S.H.

Un conte peut en cacher un autre ***
Un loup raconte à une baby-sitter les vraies versions de célèbres contes. Le studio derrière l’adaptation animée du @Gruffalo propose deux petits programmes inspirés des nouvelles du génial Roald Dahl.
S.H.