Rechercher du contenu

FFTV La Rochelle 2016 : la rentrée des chaînes françaises Extraits de notre journal de bord du 14 au 18 septembre

Bientôt sur M6…

Le premier soir a commencé dans la bonne humeur, avec la projection hors compétition des Beaux malaises , l’adaptation d’une série canadienne, réalisée par Eric Lavaine (BarbecueRetour chez ma mère) avec Anne Marivin et Franck Dubosc. Le rôle principal est clairement taillé pour ce dernier, qui joue son « propre rôle » comme il le fait sur scène, dans une sorte de vraie fausse autofiction – ou comment c’est compliqué d’être une vedette dans la vie quotidienne. Les fans apprécieront, les autres sans doute pas. Ce soir-là, devant une bonne idée, une comédie assez drôle et bien enlevée, nous n’avons pas snobé notre plaisir.


Le lendemain de cette joyeuse soirée d’ouverture, la surprise d’M6 fut Glacé , avec Charles Berling et Julia Piaton. Ce polar ambitieux, qui lorgne du côté de Seven, en met d’entrée plein la vue avec son décor de vallée pyrénéenne, son téléphérique vertigineux et son improbable asile psychiatrique. Le duo d’acteurs, flic aguerri et jeune gendarme, est fort bien campé, même si l’action le force à aller un peu vite en besogne : passer des présentations à la complicité de Starsky et Hutch en moins de dix minutes est assez peu crédible. De la même façon, même si l’on comprend bien qu’il faille en dire un maximum dès le 1er épisode, quand la narration prend une allure de pas-de-charge, on regrette de ne plus profiter du paysage et de l’atmosphère promise par les beaux plans d’ouverture.

Cependant, le jury rochelais a tranché et nous saluons avec lui ce signe prometteur d’un renouveau sériel sur M6 : Glacé remporte le prix de la Meilleure Série.

 

Bientôt sur Arte…

Depuis plusieurs années, la chaîne franco-allemande nous fait découvrir la série scandinave (prochainement, Norskov) et continue de nous montrer le meilleur des séries européennes (la britannique Indian Summers sera diffusée le 29 septembre).

Il faudra attendre 2017 pour la diffusion de la Meilleure Série européenne : Ku’Damm 56 (image ci-dessus). Dans le Berlin-ouest d’après-guerre, cette série allemande joliment mise en scène raconte le destin d’une prof de danse et de ses trois filles, à l’aube de l’émancipation féminine.

Il y a tout de même un couac dans ce beau programme d’Arte : nous ne sommes guère clients de Cannabis, la coproduction franco-espagnole qui sera diffusée en fin d’année. Nous avons été pris d’une forte envie de bailler devant un scénario rebattu, des scènes surjouées et un montage approximatif…

 

Bientôt sur France Télévisions & Canal+…

On continue d’espérer plus d’audace de la part du service public qui présentait ses classiques, certes très honorables : les suites des Petits meurtres d’Agatha Christie, des Hommes de l’ombre et de Fais pas ci, Fais pas ça (bientôt sur France 2). Côté nouveautés, France 3 propose (encore) deux polars qui ne nous ont guère bousculé dans notre fauteuil : L’accident et Innocente.

On est beaucoup plus impatient de voir la suite de Jour polaire, une coproduction franco-suédoise de Canal +, avec l’excellente Leïla Bekthi. Ce thriller en pleine lumière de l’été arctique nous a semblé très prometteur.
A suivre…

Voir l’ensemble du Palmarès