Rechercher du contenu

Le cinéma français d’animation à l’honneur Annecy 2016

À l’occasion de sa 40e édition, qui vient de se dérouler du 13 au 18 juin dernier, le Festival d’Annecy avait choisi de mettre à l’honneur le cinéma d’animation français et de lui rendre hommage, par le biais d’un focus intitulé “Animation française : l’effet miroir”.

En effet, petite subtilité bienvenue, il n’était nullement question, ici, de s’autocélébrer ; mais, bien au contraire, de demander, à des programmateurs et à des directeurs de festivals à l’Etranger, de partager leur vision de l’animation hexagonale, en évoquant, dans un point de vue hors-frontière, ses auteurs, ses écoles, ses studios et ses producteurs. Ainsi, au gré des programmes spéciaux élaborés, le festivalier pouvait-il découvrir ou redécouvrir des classiques (L’Idée, de Berthold Bartosch, 1931, ou Fantasmagorie, d’Emile Cohl, 1908), des trésors cachés (Symphonie printanière, d’Henry Valensi, 1934, ou L’Enfant invisible, d’André Lindon, 1984), des incontournables (Skhizein, de Jérémy Clapin, 2008, ou Au premier dimanche d’août, de Florence Miailhe, 1999), ou encore parier sur de nouveaux talents, en abordant les films de Bastien Dupriez (Sillon 672, 2014) ou de Vergine Keaton (Je criais contre la vie. Ou pour elle, 2009).

Très vite, s’est donc imposée l’idée d’aller interroger quelques-uns de ces acteurs, français ou étrangers – paradoxe, la “French Touch” n’est pas le seul fait de professionnels hexagonaux –, qui concourent à la réputation internationale de cette animation “made in France”. Réalisateurs, compositeurs, programmateur ou distributeur, dix regards qui dessinent une diversité, tout subjective, d’influences, d’univers et de sensibilités.

3 questions à… David Coquard-Dassault, réalisateur
3 questions à… Janice Nadeau, réalisatrice
3 questions à… Laurent Perez del Mar, compositeur
3 questions à… Stéphanie Lansaque & François Leroy, réalisateurs
3 questions à… Pierre Caillet, compositeur
3 questions à… Marjolaine Perreten, réalisatrice
3 questions à… Clémentine Robach, réalisatrice
3 questions à… Marco de Blois, conservateur et programmateur à la Cinémathèque québécoise
Justine Vuylsteker évoque La Jeune Fille sans mains