Rechercher du contenu

[ÉDITO PRÉSIDENTIEL] Peau neuve Les Fiches lancent un appel à financement participatif pour faire leur révolution numérique

arton5097-4064a

Depuis quelques semaines règne dans les bureaux des Fiches du Cinéma une étrange effervescence. Aux traditionnelles réunions du comité de rédaction du vendredi soir, dont nous avons compté récemment qu’elles ne sont pas loin d’atteindre le nombre vertigineux de 4 000 depuis la création de notre revue en 1934, se sont ajoutés les conseils d’administration, dont la fréquence est en ce moment anormalement élevée. La raison ? Un partenaire de presse vient de couper court à notre collaboration de façon agressive et injustifiée. Nous sommes donc confrontés à l’un de ces trous d’air que nous avons maintenant l’habitude de traverser et qui, régulièrement, nous font perdre un peu d’altitude, avant que quelques battements d’ailes vigoureux d’une équipe soudée, et les courants d’air chaud soufflés par une communauté de lecteurs engagée et volontaire nous fassent reprendre notre trajectoire.

Dans les semaines qui vont suivre, il sera inutile, au fond, de s’attarder sur les raisons précises de nos difficultés ; on pourra simplement retenir qu’elles ont inlassablement à voir, de près ou de loin, avec l’éternelle lutte entre les chiffres et les lettres. Il sera en revanche essentiel de se nourrir de ces discussions animées, de ces regards vifs, de ces idées fusant autour d’une table encombrée de feuilles de projection, d’ébauches de textes, de nouvelles maquettes, et des quelques amuse-gueules et liquides nécessaires à leur élaboration.

Il nous faudra nous rappeler que, d’ici cinq mois, nous allons mettre en ligne toutes nos archives numérisées sur un tout nouveau site, et que ce contenu de plus de 30 000 fiches constitue un patrimoine culturel unique en France ; un patrimoine salué et utilisé, entre autres, par le CNC et la Bibliothèque du film via la Cinémathèque française. Il nous faudra repenser à l’accueil chaleureux que nos lecteurs ont réservé au premier numéro de notre tout nouveau mook Capsules, consacré aux 50 meilleurs films de l’année 2015. On pourra également tirer du réconfort et de l’énergie de ce petit mot, écrit à la main par un vendeur de la Fnac Saint-Lazare, signalant la qualité du premier volume de notre collection pour enfants Premières séances ; un ouvrage aujourd’hui en rupture de stock. Il faudra aussi se souvenir de cette série d’entretiens avec celles et ceux qui font le cinéma (réalisateurs, exploitants, distributeurs, producteurs, critiques…), que notre ouvrage Chroniques d’une mutation avait initié en 2010, et que nous poursuivons depuis dans nos colonnes, ainsi que, chaque mois, sur les ondes de Radio libertaire. Il faudra enfin continuer, avec l’acharnement, la passion, et l’exigence qui sont les nôtres, à accompagner le cinéma dans toute sa diversité, jusque dans les recoins peu connus mais ô combien excitants que constituent les fameux « films de la marge » ; et que la lampe des Fiches est souvent la seule à éclairer. Car c’est bien dans cette notion de marge que se joue notre histoire, et notre identité. Comme le disait quelqu’un que je ne rangerais pas dans la catégorie des idiots : « C’est la marge qui tient la page« .

On pourrait ajouter qu’aujourd’hui la marge est tellement large qu’elle fait office de page. À force d’humilité, à force de discrétion, à force de pudeur, nous avons parfois pu donner l’impression de nous excuser d’exister. Le temps n’est pas à l’apitoiement, mais au travail : à nous de rendre la marge lisible par tous. Nous allons continuer de mettre en page des maquettes sans la moindre publicité, d’écrire des textes qui disent ce que nous ressentons ; et rien d’autre. Nous allons continuer de soutenir les auteurs qui proposent des films de cinéma ; c’est-à-dire des films qui entrent en résonnance avec un petit quelque chose de notre intimité politique, mentale, sexuelle, gastronomique, poétique… Et nous allons même franchir un pas de plus : à travers des tables rondes régulières, à travers des cartes blanches sous forme de textes et de vidéos, nous souhaitons accompagner de façon concrète le cinéma en construction. Comment se fait un film, aujourd’hui, en France ? Avec quel argent ? Avec quels soutiens, et quelles difficultés ? Avec quels objectifs, et quel avenir, en termes de diffusion ? Quel rôle peut et doit jouer la critique, autre que celui de relai d’une pensée déjà dominante ? Telles sont les questions qui nous intéressent.

Pour y répondre, nous ouvrons grand les bras à celles et ceux qui en partagent les enjeux. Aux lecteurs qui souhaitent lire des textes à la fois riches et compréhensibles, passionnés mais pas nombrilistes, exigeants sans être dogmatiques ; aux journalistes, apprentis ou confirmés, qui écrivent avec ces même lignes directrices en tête ; aux passionnés en tous genres qui veulent discuter, argumenter, inventer à nos côtés ; aux cinéastes qui maintiennent, malgré les difficultés croissantes, le cap de leurs visions et leur amour du septième art ; à vous tous, nous disons : « Bienvenue ! »

Bienvenue dans la grande famille des Fiches du Cinéma.

François Barge-Prieur
Président des Fiches du Cinéma

P.-S.

mardi 12 avril, les Fiches lancent un appel à financement participatif sur la plateforme kiss kiss bank bank, que vous pourrez consulter et faire tourner ici : www.kisskissbankbank.com/soutenez-les-fiches-du-cinema
À suivre tout bientôt : la vidéo 😉