Rechercher du contenu

Episode 5 : le meilleur des 60’s Les séries expliquées à mon meilleur ami

Comme au cinéma, la décennie télé anglo-saxonne est parano. Elle glorifie ses espions au point de leur conférer des pouvoirs surhumains, des costumes dernier cri et des gadgets en avance sur leur temps. Et elle imagine l’ennemi (communiste) sous la forme de tortionnaires absurdes, de fous dangereux ou d’aliens très laids et suffisamment idiots. Il en reste quelques beaux morceaux de bravoure, d’autant plus beaux qu’ils soulèvent bien des questions sur la condition humaine et frayent avec un certain surréalisme, au sens poétique du terme. Rien que ça !

 

CHAPEAU MELON ET BOTTES DE CUIR / THE AVENGERS


Série britannique, 1961 – 1969. Première diffusion en France : 1967.
Dans une Angleterre parfaitement stylisée, époque swinging london, les agents secrets John Steed et Emma Peel, habillés par Cardin et qui roulent en Bentley, mènent des enquêtes très étranges. Dans une ambiance très Lewis Carroll, lui en chapeau melon distille son humour so british, tandis qu’elle en bottes de cuir distribue les coups de lattes comme elle danserait le lac des cygnes. Tous deux échangent des dialogues truffés de nonsense, suivant des scénarios non moins excentriques. Ajoutez à cela une photo impeccable (en noir et blanc dans la saison 4) et vous obtenez un must !


Adaptation ciné (ratée) : Chapeau melon et bottes de cuir (Jeremiah S. Chechik, 1998).


DVD (pas de Blu-ray) : privilégier les saisons 4 et 5 (50 épisodes avec Mrs Peel/Diana Rigg) soient les volumes 3 et 4 de l’intégrale éditée par Studio Canal.

 

LE PRISONNIER / THE PRISONER

Série britannique, 1967 – 1968. Première diffusion en France : 1968.
Alors qu’il vient de démissionner, un agent secret britannique est mystérieusement drogué et enlevé. Il se réveille au « Village », un lieu baroque dont on ne semble pas pouvoir s’échapper. Les habitants ne portent pas de noms mais des numéros, ce sera Numéro 6 pour notre héros qui ne comprend ni ce qu’il fait là, ni quel est cet endroit, ni qui sont ces gens…

Pas sûr que le téléspectateur en sache davantage, mais là n’est pas la question. Le prisonnier, c’est une expérience, peut-être celle d’un délire schizophrène. C’est en tout cas la seule série élevée au rang de chef d’œuvre télévisuel, commentée et analysée en tous sens : sociologique, politique, philosophique, psychologique, artistique… À bon entendeur !


Adaptation ciné : toujours à l’état de projet (et on passe sous silence le remake télé de 2009).
DVD / Blu-Ray : intégrale (17 épisodes) éditée par TF1 vidéo.

 

LES MYSTERES DE L’OUEST / THE WILD WILD WEST

Série américaine 1965 – 1969. Première diffusion en France : 1967.
À la fin du XIXe siècle, dans l’ouest américain, les agents secrets James West et Artemus Gordon luttent contre le mal sous toutes ses formes : bandits notoires, vilains charismatiques, créatures surnaturelles ou savants fous (dont le récurent Docteur Loveless). Quand l’un cogne (James), l’autre ruse (Artemus), les deux disposent de gadgets plus ou moins anachroniques, dignes de James Bond. Cet habile mélange des genres – western, espionnage, fantastique, comédie – a créé la surprise et fait qu’aujourd’hui, on ne boude pas son plaisir en le (re)regardant !


Adaptation ciné (pas si mal) : Wild wild west (Barry Sonnenfeld, 1999).
DVD (pas de Blu-ray) : intégrale des 4 saisons (104 épisodes) éditée par TF1 Vidéo.

 

STAR TREK / STAR TREK : THE ORIGINAL SERIES

Série américaine, 1966 – 1969. Première diffusion en France : 1982.
Au XXIIIe siècle, à bord du vaisseau Enterprise, le Capitaine Kirk et son équipage sillonnent l’univers à la recherche de formes de vie extraterrestre. Cette mission scientifique et pacifique, menée par des humains de tous pays, est régie par la Fédération des Planètes Unies (suivez mon regard).

Sorte de nouveau western, Star Trek Original développe ainsi des thèmes (thèses ?) bien moins simplistes qu’il n’y paraît. Certes, décors et effets spéciaux sont désormais kitchissimes, mais si la série est devenue culte, c’est qu’elle n’est pas seulement une galactique pyjama party !


Adaptations ciné (pour les fans) : 8 films basés sur la série fondatrice, dont le dernier, Star Trek into darkness (J.J Abrams, 2013).
Site officiel : http://www.startrek.com
DVD / Blu-ray : intégrale des 3 saisons (80 épisodes) éditée par CBS.