Rechercher du contenu

Episode 2 : downton abbey Les séries expliquées à mon meilleur ami

« If we don’t respect the past, we’ll find it hard how to build our future. » Lord Grantham

 

Si vous avez manqué le début…

Meilleur ami a commencé son initiation aux séries par la grande porte, celle d’une agence de pub et de la nostalgie d’une époque que ni lui, ni moi, n’avons connue. Nous décidons de maintenir ce plaisant cap, tout en nous orientant vers l’Angleterre, histoire de prouver d’emblée que la série n’est pas qu’américaine – même s’il est vrai qu’elle l’est essentiellement. A bonne allure, nous filons donc vers le Hampshire, en voiture à manivelle et avec chauffeur, s’il vous plaît !

 

Orgueil et préjugés

Nous voici en 1912, au château de Downton Abbey. Lord Grantham vient d’apprendre une fâcheuse nouvelle : son héritier direct, après ses trois filles, a péri dans le naufrage du Titanic. Or, la loi de l’époque est formelle, il faut un homme pour hériter son titre et son domaine. Branle-bas de combat au château, des cuisines au salon, des chambres de bonnes aux boudoirs, il faut rapidement retrouver un lointain cousin pour le marier à la fille aînée Grantham. Evidemment, fille aînée a son p’tit caractère, évidemment lointain cousin est blond aux yeux bleus, évidemment on pourrait déjà soupirer que tout ça finira bien par finir bien.
Heureusement, Downton Abbey n’est pas une série en costumes empesés à l’eau de rose. Au contraire, c’est avec un vrai sens de la narration télévisuelle qu’elle nous fait suivre les destins croisés des maîtres et des valets, en dépoussiérant totalement le genre. Et c’est avec intelligence, en posant le juste recul d’un regard moderne, qu’elle mêle petite et grande Histoire (la guerre 14, le vote des femmes, les prémices de la lutte des classes).

 

Le discours d’un roi

Le scénariste de la série, Julian Fellowes, est un féru de l’époque édouardienne, qui s’est déjà illustré en tant que scénariste de Gosford Park (Robert Altman). Un joli budget a permis de tourner les extérieurs au château de Highclere et les intérieurs en studio n’ont rien d’un outrancier carton pâte hollywoodien. Enfin, Downton Abbey s’appuie sur une « galerie de personnages », comme on dit, et donc sur les acteurs qui la composent : Elisabeth Mc Govern, Jim Carter, ou encore Shirley MacLaine en « guest ». Sans oublier Maggie Smith, la sublime vieille dame pince-sans-rire que Meilleur ami reconnaît immédiatement, sans pouvoir dire où il l’a déjà vue… C’est bon signe !


Style genre
Retour à Howards end (James Ivory, 1992) ; Titanic (James Cameron, 1997) ; Gosford Park(Robert Altman, 2002).
Site officiel
http://www.itv.com/downtonabbey
DVD / Blu-ray
Saisons 1 à 3 disponibles en intégralité, saison 4 à paraître courant 2014 (Universal).
Tournage de la saison 5 au premier semestre 2014.