Rechercher du contenu

La nuit du chasseur Sortie DVD & BluRay

S’il existe des œuvres sans lesquelles la vie d’un cinéphile serait moins belle, La Nuit du chasseur en fait partie. Ce conte en Noir & Blanc, histoire de deux enfants pourchassés par un doucereux croquemitaine et recueillis par une fée énergique, est unique en son genre. Premier et dernier film mis en scène par Charles Laughton, scénarisé par James Agee (et le réalisateur) d’après le premier roman de Davis Grubb, il a fait un flop à sa sortie aux États-Unis en 1955, avant de devenir culte et incontournable pour les générations suivantes. Même Truffaut mit des bémols à sa critique parue dans Arts, avant de les atténuer pour la publication du texte dans Les Films de ma vie. Inclassable, La Nuit du chasseur mélange la tragédie, le fantastique, le polar et le burlesque.

Il emprunte à D.W Griffith, Charles Perrault, aux frères Grimm et à Matthew Barry. Il distille une atmosphère de soufre et de sexe sans jamais perdre de vue la piste du merveilleux… Acteur au physique ingrat et au talent phénoménal, Charles Laughton ne se contenta pas d’être le tonitruant Néron du Signe de la croix (Cecil B. DeMille, 1932), le sadique capitaine Bligh des Révoltés du Bounty (Frank Lloyd, 1935), ou le juge visqueux du Procès Paradine (Alfred Hitchcock, 1947), il voulut aussi être un “raconteur d’histoire”.

En plus de la version restaurée (en DVD et BluRay) par l’UCLA et la Film Foundation de Martin Scorsese (qui rend grâce à la beauté formelle du film et à la somptueuse photographie signée Stanley Cortez), ce coffret édité par Wild Side renferme un inestimable documentaire de 2h40, Charles Laughton au travail, réalisé par Bob Gitt à partir des rushes du tournage. On y constate que Robert Mitchum a largement exagéré sa contribution à la direction des enfants, Billy Chapin et Sally Jane Bruce,
puisque toutes les prises ici montrées sont dirigées par Laughton.

Le livre de Philippe Garnier, le premier en français sur le sujet, replace parfaitement le film et son équipe dans le contexte de l’époque. Basé sur quelques ouvrages américains de référence, dont l’excellent (et très détaillé) Heaven & Hell to Play With (The Filming of the Night of the Hunter) de Preston Neal Jones, le livre qui sert d’ossature au coffret regorge d’informations et est magnifiquement illustré de photos de tournage et d’encarts publicitaires d’époque. On y voit, comme dans l’un des bonus comparant les dessins préparatoires du romancier Davis Grubb soi-même et les plans du film, à quel point Laughton est resté proche de la vision originelle.

Du bon travail, à quelques anglicismes mal traduits près, et une erreur factuelle sur le déroulement du procès dans le film (p114, il est dit qu’on “y juge d’abord le vrai père de John, ensuite le futur père usurpateur” alors que c’est l’inverse). Bonheur supplémentaire : un disque audio, où l’histoire du film racontée par la voix envoûtante de Charles Laughton (“Once upon an evil time…”) se coule entre la musique de Walter Schumann et les chansons (le Leaning de Mitchum). De quoi boucler la boucle et se convaincre de la force des images, qui reviennent immédiatement en mémoire…


La Nuit du chasseur de Charles Laughton

Édition limitée numérotée
2 DVD + BluRay + Livre de 200 pages + CD audio
Éditions Wild Side
69,99 € constatés chez Amazon