Rechercher du contenu

Michael Ghennam Rédacteur en chef adjoint

Le film que vous avez le plus vu :

Indiana Jones et la dernière Croisade. Quand j’ai arrêté de compter à la fin des années 1990, j’en étais à 35…

Le film qui est toute votre adolescence :

Correction : “les films”, nécessairement ! D’abord À la poursuite d’Octobre Rouge (McTiernan), La Folle journée de Ferris Bueller (Hughes), Terminator 2 (Cameron) puis Scarface (De Palma, 1983), L’Armée des douze singes (Gilliam), Trainspotting (Boyle) et Starship Troopers (Verhoeven)… Et, pour conclure, Fight Club (Fincher).

Le film qui vous a donné la révélation de votre cinéphilie :

Il y en a beaucoup trop (dont un long documentaire sur la MGM, bourré d’extraits fabuleux, qu’avait diffusé le Cinéma de Minuit) : Blade Runner, Lawrence d’Arabie, Le Parrain, Casablanca, Les Affranchis, Abyss… et impossible de ne pas citer la séquence du concert de L’Homme qui en savait trop d’Hitchcock.

Le film qui vous a le plus traumatisé :

Pour m’avoir terrifié à l’époque, Les Poupées du diable (Tod Browning, 1936) et Les Diables (Ken Russell, 1971)… Autrement, encore Fight Club, Brazil, La Ligne rouge et 2001 : L’Odyssée de l’espace.

Le classique que vous détestez :

La Mélodie du bonheur et E.T. L’extraterrestre. C’est gratuit et infâme de ma part, je sais.

Le nanar que vous adorez :

Commando (Mark L. Lester). Si ça n’est pas satisfaisant dans le mauvais goût avéré, je peux aussi citer Top Gun. Sinon, Stargate, la porte des étoiles et The Mask, mais ils sont généralement plus sympathiques…

Le cinéaste auquel vous êtes prêt à tout pardonner :

Stanley Kubrick (c’est déjà fait), Sergio Leone (ça va être dur tellement c’est irréprochable), Terrence Malick (l’homme dont tous les films se bonifient avec le temps) et David Fincher (j’attends encore qu’il me donne tort).

Le film dans lequel vous aimeriez vivre :

Le Paris de Charade

Votre DVD de secours en cas de déprime :

Attention, liste exhaustive ! Les parodies des ZAZ : Y a-t-il un pilote dans l’avion ?, Y a-t-il enfin un pilote dans l’avion ?, Top secret !, Y a-t-il un flic pour sauver la Reine ?, Y a-t-il un flic pour sauver le Président ? Puis le Zoolander de Ben Stiller, et pour rester dans le registre de la comédie US délirante, Dodgeball (Rawson Marshall Thurber) et un bon Will Ferrell inédit : Ricky Bobby, roi du circuit (Adam McKay). Enfin, sur le podium : La Cité de la peur (Alain Berbérian), La Classe américaine (Michel Hazanavcius) et… Docteur Folamour (Stanley Kubrick), absolue perfection.

La réplique de cinéma qui est passée dans votre langage courant :

Le “Monde de merde” de l’inoxydable George Abitbol (in La Classe américaine).

La découverte la plus marquante que vous ayez faite par hasard en travaillant pour les Fiches :

Quelques films divers et variés, vus durant ma première année (2004) : Incident au Loch Ness (Zak Penn), Love Object (Robert Parigi), Maria pleine de grâce (Joshua Marston), Mon trésor (Keren Yedaya), La Niña santa (Lucrecia Martel) et Tarnation (Jonathan Caouette).

 

Retour au comité de rédaction