Rechercher du contenu

François Barge-Prieur Président de l'association & rédacteur

Le film que vous avez le plus vu :

Je n’ai jamais compté précisément (pour ne pas m’effrayer moi-même), mais, à coup sûr, Les Parasites, Philippe de Chauveron : je n’ai jamais pu trouver une comédie française plus délirante.

Le film qui est toute votre adolescence :

La Horde sauvage, Sam Peckinpah (1969).

Le film qui vous a donné la révélation de votre cinéphilie :

Allemagne année zéro, 1948, Rosselini.

Le film qui vous a le plus traumatisé :

Une balle dans la tête (John Woo), que j’ai vu au ciné vers l’âge de douze ans… Je suis resté en état de choc toute la soirée.

Le classique que vous détestez :

The Party, Blake Edwards.

Le nanar que vous adorez :

Chasse à l’homme, John Woo ; en VF bien sûr, pour les répliques : « je vois qu’on t’a raccourci une oreille, alors je vais te demander d’écouter avec un maximum d’attention »

Le cinéaste auquel vous êtes prêt à tout pardonner :

Aucun ! Plus j’aime un réalisateur, moins je lui pardonne en cas de déception… Je suppose alors que je devrais citer un réal dont je n’attend rien, mais c’est toujours délicat… Allez, au hasard, puisque c’est gratuit : Roland Emmerich.

Le film dans lequel vous aimeriez vivre :

Il était une fois en Chine, Tsui Hark (1991).

Votre DVD de secours en cas de déprime :

Casino, Martin Scorsese ; il me redonne, à tous les coups, une confiance totale dans le cinéma. La première heure est inégalée. Je l’arrête souvent après, parce qu’il est trop long. Sinon, il serait la réponse à la première question.

La réplique de cinéma qui est passée dans votre langage courant :

Il y en a tant ! La meilleure, Jean-Luc Couchard à Dominique Pinon, dans Dikkenek : »y faut s’réveiller vieux, avec ton air de chien battu… Faut qu’t’arrêtes de subir la vie, hein, d’être une victime en permanence ! » Si si, en entier !

La découverte la plus marquante que vous ayez faite par hasard en travaillant pour les Fiches :

Il n’y a pas de rapport sexuel, de HGP (2011) : un documentaire sur les coulisses des tournages de films X. Très troublant.

 

Retour au comité de rédaction