Accueil > ACTUALITÉS > SORTIES DVD

SORTIES DVD

Dernier ajout – mercredi 17 juin 2015.

  • Sortie DVD de La Bandera, de Julien Duvivier

    5 juillet 2012, par Gaell B. Lerays

    GABIN, HONORABLE ET FIDÈLE

    Pierre Gilieth vient d’assassiner un homme rue St Vincent à Paris. Il prend la poudre d’escampette pour rallier l’Espagne et s’engage dans la légion étrangère à la première occasion. Il croit, à l’instar de ses colégionnaires, avoir définitivement enterré son passé et espère commencer une nouvelle vie.
    Adapté du roman éponyme de Pierre Mac Orlan, La Bandera porte le nom de son sujet : la légion étrangère espagnole dans laquelle Pierre Gilieth (Jean Gabin) s’engage pour échapper au couperet d’une condamnation pour meurtre. Duvivier prend d’ailleurs ce sujet à bras le corps, filmant la vie du régiment du soir au matin et dressant le portrait, les us et les coutumes d’hommes qui ont largué les amarres et se sont enrôlés pour cela même.

  • Sortie DVD de Parlez-moi de vous, de Pierre Pinaud

    4 juillet 2012, par Marine Héligon

    ABANDONNÉE DANS SA PETITE ENFANCE

    Mélina est une célèbre animatrice de radio, dont personne ne connaît le visage. En privé, elle vit recluse dans les beaux quartiers sous son vrai nom : Claire Martin. Sa seule préoccupation semble être de retrouver Joëlle, sa mère, qui l’a abandonnée petite.
    Après Les Miettes, court métrage “social” autour d’une ouvrière, pour lequel il reçut un César en 2009, Pierre Pinaud change complètement de registre et s’empare d’un autre destin de femme. Mélina, son héroïne, interprétée par une Karin Viard impeccable, est une femme à deux visages.

  • Sortie DVD de Manon, de Henri-Georges Clouzot

    4 juillet 2012, par Gaell B. Lerays

    L’AMOUR À EN PERDRE LA RAISON. LES CŒURS BALANCENT

    Un couple de jeunes gens qui avait trouvé un refuge clandestin sur un navire voguant vers le Moyen-Orient, est découvert dans une cale par un membre de l’équipage. Séparés et menacés d’être remis aux mains des policiers égyptiens lors d’une prochaine escale, Robert Desgrieux et Manon Lescaut racontent l’histoire de leur rencontre au commandant de bord.
    Librement inspirée de l’œuvre de l’Abbé Prévost - que nous sommes sans doute nombreux à avoir étudiée en classe pour l’oublier bientôt -, Manon renaît quelques deux siècles plus tard de ses cendres dix-huitième (il y aura eu d’autres adaptations, du muet au parlant ; nous ne nous occuperons pas ici de les comparer).

  • Sortie DVD de Sport de filles, de Patricia Mazuy

    3 juillet 2012, par Pierre-Simon Gutman

    JUSQU’À L’ENTÊTEMENT LE PLUS PUR

    Gracieuse démissionne après avoir appris que
    les propriétaires de son haras vendent le cheval qu’ils lui avaient promis. Elle rejoint le haras de Joséphine de Silène. Celle-ci fait faire à Gracieuse des petits travaux de palefrenière. Gracieuse observe l’entraînement, pour une compétition, de Susan, la fille de Joséphine.

    Le retour de Patricia Mazuy, la brillante auteure de Saint-Cyr ou Basse Normandie (sans oublier Travolta et moi pour la télévision), n’est pas un maigre événement dans le cinéma français. Ici, la trop rare cinéaste retrouve le terrain de son précédent long métrage : le monde hippique.

  • Sortie DVD de Trust, de David Schwimmer

    3 juillet 2012, par Iris Brey

    UN PRÉDATEUR SEXUEL RENCONTRÉ SUR INTERNET

    Annie fête ses 14 ans en famille et reçoit comme cadeau un ordinateur portable. Elle commence à chatter avec Charlie, un jeune adolescent qui partage sa passion pour le volley. Au fil des mois, les échanges s’intensifient et deviennent de plus en plus sexuels. Alors que les parents d’Annie sont absents, ils se rencontrent dans un centre commercial : c’est un homme d’une quarantaine d’années.
    David Schwimmer est plus connu pour le rôle de Ross dans Friends qu’en tant que réalisateur. Il est aussi membre du conseil d’administration de la Rape Foundation depuis dix ans et dit s’être inspiré du témoignage d’un père pour le scénario de son deuxième long métrage.

  • Sortie DVD de Rêves en rose, de Dusan Hanák

    2 juillet 2012

    INGÉNUITÉ, CANDEUR ET NAÏVETÉ

    Jakub connaît tout le monde et tout le monde connaît Jakub : quand on est facteur dans un petit village on occupe, en effet, une position privilégiée et on est un personnage en vue. Jakub l’est d’autant plus que personne n’ignore son caractère rêveur et sa fantaisie. Pour certains, ça semble naturel. Pour d’autres, c’est tout à fait inadmissible.
    Plein d’ingénuité, de candeur et de naïveté, à l’image de son personnage principal, Rêves en rose est un film tout à fait déconcertant. D’abord par les nombreuses ellipses du récit, ensuite par la façon dont sont mêlés rêve et réalité, enfin par la mise en image très nerveuse qui tient du reportage à cause du montage saccadé.

  • Sortie DVD de Occupe-toi d’Amélie, de Claude Autant-Lara

    2 juillet 2012, par Gaell B. Lerays

    FEYDEAU, DE L’AUTRE CÔTÉ DU RIDEAU

    L’oncle (belge) de Marcel débarque à Paris sans prévenir pour assister à son mariage avec Amélie Pochet, alias Amélie d’Avranches. La belle Amélie est une cocotte, entretenue par le lieutenant Milledieu, et Marcel n’a aucune intention de l’épouser. Pour toucher l’héritage paternel, Marcel doit organiser un faux mariage avec la poule de son amie.
    Feydeau, c’est une histoire de rythme, de quiproquos, de malentendus entendus et d’un regard clairvoyant et pas si tendre sur ses contemporains. Petits et grands travers des petites et des grandes gens sont ainsi passés au crible de sa brillante sagacité.

  • Sortie DVD de Oslo, 31 août, de Joachim Trier

    1er juillet 2012, par Olivier Bouchard

    ADAPTATION LIBRE DU FEU FOLLET DE PIERRE DRIEU LA ROCHELLE

    Anders se réveille dans le lit d’une femme. Il sort, va errer dans une forêt non loin et tente de se suicider, sans succès. Il va au centre de désintoxication dans lequel il vit et y reste un moment avant de retourner à Oslo pour un entretien d’embauche qui est recommandé dans son processus de réhabilitation.
    À partir de son protagoniste, auquel il colle à la peau une journée durant, Oslo, 31 août fait à la fois le portrait, spécifique, d’un ex-toxicomane en réhabilitation mais incapable d’entamer sa nouvelle vie, et celui, universel, de sa solitude. Joachim Trier choisit judicieusement d’ouvrir son film à la façon d’un documentaire, témoignant des changements qu’Oslo a subis ces dernières années.

  • Sortie DVD de Les Crimes de Snowtown, de Justin Kurzel

    1er juillet 2012, par Sélim Ammouche

    IMPITOYABLEMENT ET CRUELLEMENT HUMAIN

    Dans une banlieue pauvre du nord d’Adélaïde, trois garçons
    se dénudent tour à tour dans la chambre d’un voisin, qui
    les photographie. L’un d’entre eux, Jamie, 16 ans, retrouve
    ses repères auprès de John, le nouveau compagnon de sa mère, qui chasse du quartier le pédophile qui a abusé d’eux.

    Bien qu’inspiré d’une histoire vraie, Les Crimes de Snowtown ne s’inscrit pas dans le genre du “film de serial killer”. Face aux enjeux attendus, le film oppose le désamorçage de toute intrigue, de tout nœud dramatique.

  • Sortie DVD de Hanezu, de Naomi Kawase

    30 juin 2012, par Christian Berger

    POÈME, FRAGILE, SENSIBLE ET TOUT SIMPLEMENT BEAU

    Une pelleteuse dégage le site archéologique d’Asuka (près de Nara), la première capitale du Japon. Non loin, Takumi est occupée à teindre en rouge des voilages. Bientôt, son mari, Tetsuya, la rejoint. À l’écart d’un village voisin vit Kayoko, sculpteur sur bois. Takumi et lui sont amants, et elle vient souvent le retrouver. Kayoko est
    un contemplatif. Il agit peu, parle encore moins.

    Tranquillement (?), Naomi Kawase poursuit
    sa route, ancrée dans la tradition nippone et à contre-courant de l’actuelle production culturelle japonaise. En ce sens, Hanezu est, comme ses précédentes fictions, un film “réactionnaire”, lui aussi tourné dans “sa” région de Nara.

0 | ... | 330 | 340 | 350 | 360 | 370 | 380 | 390 | 400 | 410 | ... | 2320


Suivre la vie du site RSS 2.0|  Plan du site  |  Qui sommes-nous ?  |  Revue de presse  |  Nos partenaires  |  Nous contacter  |  Annuaire professionnel  |  Mentions légales  |  SPIP