Accueil > CHRONIQUE(S) > LES SÉRIES > THE LEFTOVERS, the end is near

[EN SÉRIES]

THE LEFTOVERS, the end is near

Série américaine, 3 saisons - Diffusion OCS

lundi 17 avril 2017, par Anne Héligon


Si vous avez manqué le début…
Un 14 octobre, brusquement, 2% de la population mondiale disparaissent de la surface de la terre. Ces gens de tous âges et de tous horizons se sont littéralement évaporés en une seconde… Trois ans plus tard à Mapleton, petite ville de l’état de New York, la vie semble avoir repris ses droits mais rien n’est plus comme avant.

Ainsi commence la saison 1. Si vous ne l’avez pas vue, il faut absolument commencer par ce commencement. Mais vous pouvez lire ce qui suit en guise d’initiation, on ne vous spoilera pas, c’est promis.

Entrer en religion
Avec cette nouvelle co-création, Damon Lindelof pourrait enfin se réconcilier avec ceux qui lui reprochent encore la conclusion de Lost. The Leftovers a bien des points communs avec son aînée, mais elle est plus aboutie, plus mature (1). Lindelof a sans doute appris de certaines erreurs (Lost n’avait pas qu’une conclusion imparfaite), mais il s’est surtout libéré de la pression qui consistait à devoir satisfaire l’impossible désir du public : répondre aux questions, expliquer les mystères, résoudre les énigmes… tout ce qui n’est finalement pas le plus intéressant.

On a souvent qualifié The Leftovers de série philosophique ou métaphysique, à juste titre (2). Ce sont les questions qu’elle nous pose qui sont intéressantes, pas les réponses forcément bancales et frustrantes qu’elle pourrait nous apporter. Encore faut-il accepter ce postulat, qui est un peu celui de la religion : accepter de croire sans comprendre, sans preuve, sans explication cartésienne. Plus simplement, il faut un certain un certain lâcher-prise pour apprécier The Leftovers, mais pas un diplôme de théologie ! Ce n’est pas une série hermétique ni ennuyeuse, pour qui veut bien se laisser emmener.

La fabrique des sentiments
Le sujet de The Leftovers, ce n’est pas pourquoi 2% de la population ont disparu, c’est, comme son nom l’indique, les conséquences pour ceux qui restent : l’impossible deuil pour les proches et le traumatisme d’une société toute entière (on pense évidemment aux Etats-Unis post 11 septembre). Dans la première saison, les personnages empruntent des voies différentes : aider les autres, faire comme si et tâcher d’aller de l’avant, rejoindre une secte, prêcher en son église, suivre un gourou... Et l’on s’attache à chacun d’eux, comme à autant de réponses à un drame insurmontable qu’il faudra bien surmonter.

Comme le dit Lindelof lui-même, The Leftovers met en jeu des sentiments. C’est ce qui ferait presque de cette série un drame comme un autre, porté par d’excellents acteurs avec lesquels pleurer mais aussi espérer. Ce qui fait cependant sa rareté, c’est sa talentueuse réalisation, sa lumière, sa musique : les deux premiers épisodes de la saison 3, projetés sur grand écran en ouverture de Séries Mania, nous en ont mis plein les mirettes !

Avec The Leftovers, ceux qui connaissent Lindelof retrouveront ses obsessions, son questionnement de la foi, sa fascination pour ce qui se passe après la mort, sa tentation de la résurrection. Et sa patte aussi : un récit qui change de point de vue, revient en arrière, introduit du fantastique mais retombe sur ses deux pieds et avance. On envie ceux qui vont découvrir tout ça, y compris les débuts très prometteurs de la saison 3.

Pour ceux qui n’auraient (toujours) pas suivi, cette saison 3 est la dernière. Et pour ceux qui n’auraient (toujours) pas compris, cessez de vous demander pourquoi, écoutez vos sentiments. Et ne venez pas râler après, ajouterait sûrement Damon Lindelof.

> Lire aussi : Rencontre avec Damon Lindelof à Séries Mania 2017

The Leftovers (2014 - 2017) série américaine créée par Damon Lindelof et Tom Perrotta (librement adaptée du livre de ce dernier Les disparus de Mapleton).
Avec : Justin Theroux, Amy Brenneman, Christopher Eccleston, Carrie Coon, Margaret Qualley, Chris Zylka, Ann Dowd, Liv Tyler…
Saisons 1 & 2 disponibles en VOD, DVD et Blu-Ray.
Saison 3, 18 x 52 minutes, à partir du 17 avril 2017 sur OCS City en US+24
Site officiel : http://www.hbo.com/the-leftovers

P.-S.

(1) Il n’est pas nécessaire d’avoir vu Lost pour regarder et aimer The Leftovers. Cela permet juste d’apprécier l’œuvre de Lindelof dans son ensemble.

(2) Voir la conférence de Sarah Hatchuel et Pacôme Thiellement sur la saison 1, à Séries Mania 2015 > http://dai.ly/x2o9bco




Suivre la vie du site RSS 2.0|  Plan du site  |  Qui sommes-nous ?  |  Revue de presse  |  Nos partenaires  |  Nous contacter  |  Annuaire professionnel  |  Mentions légales  |  SPIP